Le dernier français

Je me permets de reproduire ici un très beau texte d’Abd Al Malik « le dernier français » tiré de l’ouvrage du même nom que j’apprécie beaucoup et qui résonne dans ma tête en ce moment. La force du verbe n’a d’égal que la puissance du rythme. Précis, direct, efficace. Du solidarisme en slam. De la poésie moderne à l’état brut. En vérité, je vous le dis, je suis le dernier français… 

 

Toute ma vie je me suis fait une certaine idée de la France.

Avoir l’intelligence de l’instinct

Avoir l’intelligence de l’instant

La modernité dans toute sa complexité

ne pourra jamais être saisie par l’Histoire

Car à y voir de plus près honnêtement

le monde actuel n’a plus aucun référent historique

La situation est certes inédite

Ici le bon sens et les valeurs humaines

sont seuls fonctionnels

opératifs et opérationnels

Ici l’Histoire et les vieilles Méthodes militaires

sont inadaptées et même quelquefois dangereuses

Dangereuse incompréhension

et inversement des symboles

Quel drame de ne plus pouvoir hisser le drapeau

Quel drame de ne pas savoir hisser le drapeau

Quel drame de ne pas pouvoir se hisser plus haut

Et puis se découvrir faux-monneyeur

cousin pauvre d’une Amérique unijambiste

Et se voir imiter cet autre modèle sociétal en tout point

sauf sur le point le seul enviable où s’origine la force même de son rayonnement

l’union derrière le dernier symbole des nations

l’union des singularités derrière un drapeau

tissu tricolore

voile de la concorde

Je discours donc sur l’état de notre union

Voilà notre équation

la perte du symbole c’est la perte de notre identité

la perte de notre identité c’est la perte de nos sociétés

la perte de nos sociétés c’est la perte de notre humanité

c’est la perte de l’Humanité

Voyez comme on traite déjà ce qui reste de notre planète

S’il vous reste un coeur

s’il vous reste une tête

être réanimé par les valeurs spirituelles

les valeurs de l’être

être et avoir

être ou avoir

penser un autre modèle de société

et le pacte se renouvelle

entre le collectif et l’individuel

Les pensées idéologiques et partisanes

ont fait leur temps périmées plus dans le coup

Dépassées inefficaces surtout

c’est ce qui disqualifie d’office l’animal politique d’aujourd’hui

Parce que précisément n’étant plus tout à fait humain

il devient étranger au bien commun

il est incapable de faire la synthèse des idées bonnes pour tous

Qu’importe d’où elles viennent

et qu’importe qui les porte

les valeurs humaines sont à la fois bonnes fées et seuls juges

C’est sous leurs auspices que les grands Hommes voient le jour

ces grands êtres qui ont une vision commune sur l’essentiel

même s’ils sont de différentes origines sociales sociales, religieuses ou culturelles

Et la jeunesse interpelle :

O vous dont la fin n’est plus bien loin

faites donc attention à ce que vous nous transmettez

Car la pire des maladies qui soit

dans la fin de cycle de cette Humanité

c’est le manque d’ambition humaine

La folie française c’est la perte progressive de confiance en elle-même

en sa capacité à savoir à pouvoir

Utiliser toutes ses forces vives pour se réinventer ad vitam aeternam

c’est la manière de penser français

Et si la manière de pensée francaise

est universelle par essence

c’est qu’elle cultive l’être puis son effacement

L’être puis son effacement

c’est la quête et puis le cheminement

et la grandeur

Toute ma vie je me suis fait une certaine idée de la France

et en vérité je vous le dis

je suis le dernier Français.

 

Abd Al Malik

Étiquettes : , , ,

One response to “Le dernier français”

  1. CAMBOURS says :

    Oui,c’est un beau texte,au-dessus d’une réalité déplaisante.André

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :