Indice de progrès social ou comment repenser la compétitivité des nations

Comment améliorer la gouvernance de notre monde afin de le rendre plus juste, plus équitable ou/et plus soutenable ? L’une des solutions en vogue consiste à repenser les outils de pilotage de nos politiques publiques. En effet, les indicateurs privilégiés aujourd’hui, trop économico-centrés, ne permettent pas/plus de rendre compte de la complexité et de la diversité des enjeux économiques, environnementaux et sociaux auxquels nos sociétés sont confrontées. La dimension de long terme, pourtant indispensable à l’appréhension de ces défis,  y est par ailleurs souvent sacrifiée sur l’autel d’une performance simplifiée.

Depuis quelques années, plusieurs travaux ont vu le jour afin d’identifier un indicateur « aggloméré » rassemblant des données économiques, sociales et environnementales. Nous pouvons citer les travaux sur l’Indice de Développement Humain (IDH) de l’ONU, du Bonheur National Brut (BNB) du Bhoutan, de la Commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social (appelée aussi « Commission Stiglitz-Sen-Fitoussi ») ou du Forum pour d’Autres Indicateurs de Richesse (FAIR) en France. L’idée commune de ces études consiste à remettre en cause, de manière plus ou moins radicale, l’usage (unique) du Produit Intérieur Brut (PIB) en tant qu’indicateur de performance et de progrès.

En avril 2013, après deux années de travail et de développement, une équipe de chercheurs a publié les résultats de ses travaux autour d’un indice de progrès social (« Social Progress Index »). Il est intéressant de noter que ces travaux ont été supervisés par Michael E. Porter, qui fut déjà à l’origine en 1979 de competitiveness index et du concept plus récent de « creating  shared value ». L’objectif de ce nouvel indice : mesurer la capacité des pays à répondre aux besoins sociaux et environnementaux de leurs citoyens.

Ce qui distingue cette nouvelle initiative des travaux précédents : l’exclusion d’indicateurs économiques dans sa méthodologie de calcul composée de 52 indicateurs répartis en trois champs :

  1. capacité d’une nation à satisfaire les besoins de base de ses citoyens (qualité et accès au système de santé, à l’eau, au logement, à la sécurité, etc.),
  2. capacité d’une nation à construire les structures permettant à ses citoyens d’améliorer leur qualité de vie ( accès à l’information et à la connaissance, qualité de son écosystème environnemental, etc. )
  3. capacité d’une nation à donner à ses citoyens l’opportunité de s’accomplir et de progresser au sein de la société (respect des libertés individuelles et des opinions personnelles, accès à l’éducation, qualité de l’intégration de la diversité, etc.)

Plus d’informations sur la méthodologie sur le site web de l’initiative : Social Progress Imperative. Je ne développe pas aujourd’hui les limites méthodologiques de ce type d’indicateurs (article à venir).

Un premier classement international portant sur le SPI de 50 pays a été publié : 1. Suède; 2. Grande-Bretagne; 3. Suisse; 4. Canada; 5. Allemagne; 6. USA; 7. Australie; 8. Japon; 9. France; 10. Espagne; 11. Corée du Sud; […], 48. Ouganda; 49. Nigeria; 50. Éthiopie.

Mais au delà du classement, l’apport principal du Social Progress Index (SPI) consiste à montrer que si la croissance économique (PIB) et le progrès social (SPI) sont corrélés, le lien de causalité entre eux n’est surtout pas unilatéral. Le progrès social peut alors devenir un levier de compétitivité économique. Cela induit un changement de paradigme important dans la manière de penser la compétitivité des nations, la rigueur budgétaire ou les grands projets sociaux et environnementaux (souvent considérés comme des coûts, ils devraient être davantage envisagés comme des investissements). Appliqués au cadre des entreprises, les travaux du SPI renforcent l’idée que la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) constitue un levier de performance et de compétitivité.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :