Think tanks et fiscalité

A près d’un an de la présidentielle, la question de la fiscalité est déjà abordée par les think tanks et cercles de réflexion politique français. Sera t-elle au cœur de la campagne l’année prochaine ?

Par nature, les thèmes de campagne s’ancrent davantage dans la réalité perçue par les électeurs (sécurité publique, emploi, pouvoir d’achat, lutte contre les inégalités, etc.). Il est évident que les débats sur la fiscalité rebutent encore de nombreux citoyens. Toutefois, comme nous l’avons vu récemment avec les dernières réformes, la politique fiscale reste (et restera) le poumon de notre activité économique et sociale. Les think tanks, et particulièrement les fondations politiques, ne s’y trompent pas et s’emparent progressivement du sujet afin d’être déjà mieux identifiés par les leaders d’opinion. En effet, les questions fiscales ont l’avantage de valoriser le côté expert des recommandations.

Dans cette optique, on retrouve de nombreuses notes, rapports et conférences autour de la fiscalité et de sa réforme. L’ISF semble d’ailleurs cristalliser l’attention comme un symbole, une sorte d’étoile du berger politique…. Le débat fut lancé il y a quelques semaines par Camille Landais, Thomas Picketty et Emmanuel Saez appelant à une révolution fiscale. Publiés par la République des idées (Collection du Seuil), les auteurs ont eu le mérite de tenter de vulgariser la matière fiscale au plus grand nombre, d’apporter un éclairage pédagogique sur la fiscalité autour de quelques recommandations à fort impact médiatique.

Poursuivant ce chemin, l’Institut Montaigne appelle à supprimer l’ISF dans une note intitulée « Mettre fin à la destruction de l’écosystème entrepreneurial de notre pays en supprimant l’ISF« , idée déjà émise en  2007 sous le titre plus accrocheur de « Supprimer l’ISF… pour faire payer les riches (en France !). » Un débat réunissant Jean-François Copé, François Hollande, Jacques le Cacheux et Christian Saint Etienne aura lieu la semaine prochaine (le 15 mars; plus d’informations sur le site de l’Institut). Une note plus exhaustive viendra compléter ce dispositif. Le timing est très bien choisi puisque les questions fiscales seront probablement traitées en amont de la campagne par les partis. La course semble officiellement lancée…

La Fondation Terra Nova choisit le même agenda pour diffuser ses nouvelles recommandations fiscales. La note de 12 pages rédigée collectivement par le pôle « économie et finance » du think tank est sobrement intitulée « quelle réforme de la fiscalité du patrimoine. » Elle fait suite à de nombreuses notes sur le sujet publiées par la Fondation en 2010.

Mais la fiscalité peut également s’approcher au travers du prisme de la dette publique comme le font régulièrement les structures d’inspiration libérale comme la Fondapol ou la Fondation Concorde, ou plus récemment la Fondation Res Publica proche de JP Chevènement.

De multiples points de vue, de la matière et des débats sur le thème de la fiscalité rythmeront les prochaines semaines.

Étiquettes : , , ,

One response to “Think tanks et fiscalité”

  1. Amaury says :

    Lu dans Le Monde : Pour Didier Migaud, la réforme de l’ISF est « plus un sujet politique qu’un sujet économique »

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/03/06/pour-didier-migaud-la-reforme-de-l-isf-est-plus-un-sujet-politique-qu-un-sujet-economique_1489166_823448.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :