Publication du Global « Go to think tanks » 2010

L’équipe de James Mc Gann (Université de Pennsylvanie) publie la quatrième édition de son classement des think tanks dans le monde. Une initiative unique qui a le mérite d’inscrire l’étude des think tanks comme un champs de recherche plus académique. Je vous invite à découvrir le site web du programme intitulé Think tanks et civil societies. Sans surprise, le think tank de l’année est (reste) la Brookings Institution. Et concernant les think tanks français ?

Quelques enseignements concernant la France avant de revenir dans un autre post sur l’étude dans son ensemble :

– La France se positionnerait à la 6e place mondial si l’on classe les pays par le nombre de think tanks y résidant. 1. USA (1816) 2. Chine (425) 3. Inde (292) 4. Grande Bretagne (278) 5. Allemagne (191) 6. France (176) 7. Argentine (131) 8. Russie (112) 9. Japon (103) 10. Canada (97). On retrouve sans surprise dans le haut du classement les grands pays industrialisés avec les États-Unis menant la danse. Je me renseigne pour avoir la liste des 176 structures en France. Ce chiffre m’interpelle car il inclut probablement des petites structures politiques et des centres de recherche académiques.

– Aucun think tanks français dans le top 25 dominés par les USA avec son trio de tête : Brookings, Council on Foreign Relations et Carnegie.

– L’IFRI reste le think tank français le mieux classé. Il se positionne à la 3e place du classement de l’Europe occidental (mais seulement à la 14e du classement monde hors USA).

– Les français décrochent quelques places d’honneur dans le classement thématique intitulé « Relations internationales et sécurité » : l’IFRI de Thierry de Montbrial(19e), le CERI de Sciences Po animé par Christian Lequesne (21e), l’EUISS dirigé par Álvaro de Vasconcelos (22e), et l’IRIS de Pascal Boniface (25e).

Terra Nova (19e) et la Fondapol (23e) se font une petite place dans la catégorie « best party affiliated » derrière les fondations politiques allemandes et les think tanks britanniques.

Bref, de nombreux appelés français pour peu d’élus dans ce classement où les États-Unis, la Grande Bretagne et l’Allemagne imposent outrageusement leurs structures. Si le constat n’est pas alarmant, il a le mérite de souligner la faiblesse des grands think tanks français au niveau mondial. Maintenant, il reste indispensable de reconsidérer ces éléments à l’aune de notre système politique. En effet, le schéma politique anglo-saxon (au delà de la méthodologie de ce classement) impose probablement un biais de taille. Il serait donc souhaitable de poursuivre et de compléter ce travail d’investigation et de classement des think tanks français à la lumière de notre propre culture politique. L’Observatoire français des think tanks s’engage d’ailleurs dans ce grand projet. A suivre…

Étiquettes : , , , , , , , ,

Trackbacks / Pingbacks

  1. Le classement mondial des think tanks (suite) « THINK TWICE - 8 février 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :