Terra Nova s’explique

Quand Olivier Ferrand, le très médiatique président de la Fondation Terra Nova répond au journaliste Eric Leboucher sur le site Slate.fr… Suite aux universités d’été du Parti Socialiste à la Rochelle, Eric Leboucher a publié un petit post au nom provocateur « PS : Ne demandez pas le programme » rebaptisé « Le PS n’a aucun programme ». Piqué au vif, Olivier Ferand, artisan du renouveau intellectuel socialiste a souhaité lui répondre « Présidentielle : demandez le programme » et en profite habilement pour promouvoir son action.

Dans son post, Eric Leboucher fait passer la direction socialiste pour de sympathiques rêveurs, de candides perdus dans un monde qui leur échappe et/ou dont il ne veulent pas voir la complexité. A l’instar du reste de l’article, le verbe de la conclusion est dur : « La vérité est que la pensée socialiste est aujourd’hui régressive. Tantôt dans l’utopisme bobo, tantôt dans une analyse sommaire qui voudrait combattre un capitalisme revenu aux temps durs du XIXième siècle par un socialisme lui aussi de cette époque, étatiste et fiscal. Il reste moins d’un an pour rompre avec ces faciles vacuités, pour découvrir que la société complexe, individualiste, mondialisée et technologique mérite des réponses modernes. Est-ce possible ? »

Face à à cette critique, le président de la Fondation Terra Nova a souhaité réagir. Il revient d’abord sur la sinistre situation du PS avant sa rénovation l’année dernière et sur le travail accompli par son ami Arnaud Montebourg et sa Fondation dans le cadre des primaires à Gauche. Il semble ensuite reconnaître la capacité limitée du PS à proposer aujourd’hui des mesures concrètes, un programme présidentiel. Toutefois, il reste optimiste et affirme que l’écosystème socialiste de production de la pensée politique est en place, que le travail est en cours, et que de premiers résultats sont visibles (ex: retraites), que l’échéance est en 2012. Dans cet écosystème foisonnant, il apparaît qu’abondance de biens de nuise pas. Attention toutefois à la dispersion à l’approche d’une victoire attendue…

Revenons rapidement sur l’écosystème présenté par Olivier Ferrand. Cette petite révolte intellectuelle s’organiserait autour de « pôles structurés » que sont la République des Idées de Pierre Rosanvallon, l’Ecole d’économie de paris où l’on retrouve Thomas Piketty, la revue Esprit avec Olivier Mongin ou encore l’influent Bruegel dirigé par Jean Pisani-Ferry. Selon l’auteur, les fondations politiques comme la sienne, Jean-Jaures, Res Publica, Gabriel Peri transforment le diagnostic académique en propositions politiques. Enfin, le laboratoire des idées du PS animé par Christian Paul constitue en aval la vigie intellectuelle du parti. Reconnaissons que cette présentation est intéressante car elle permet à chaque organisation de trouver sa place (et de ne pas empiéter sur celle de son voisin…) Ainsi, pour Olivier Ferrand : « Dans ces conditions, il est raisonnable de parier que 2012 se fera à front renversé par rapport à 2007: les idées neuves seront à gauche. A la présidentielle, il faudra demander le programme. » Un vent d’optimisme semble souffler sur le PS, gare à ne pas s’enrhummer !!!

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :